Le Mulot

Le Mulot - Rongeur

Appelé parfois souris des champs, le Mulot diffère des souris par ses oreilles, ses yeux et ses pattes postérieures plus grands. Son pelage est gris-brun dessus, plus ou moins roussâtre, avec des flancs brun-jaunâtre. Le dessous du corps est blanc. Les jeunes ressemblent beaucoup aux souris. Le pelage des juvéniles est gris-brun dessus et gris-blanc dessous. Son pellage mu au printemps et automne (France). Il a une durée de vie de 2 à 3 ans et une activité surtout nocturne. Il fera une portée par an avec 3 ou 5 jeunes.

Les crottes du Mulot sont plus grandes que celles des Souris (3 à 5 mm de long).

 

Qu'est-ce que ça mange un mulot ?

Le régime alimentaire du mulot est très varié. En fonction de ce qu'il trouve dans son lieu de vie, il peut manger des graines, des fruits et des baies, des racines et des branches de plantes juvéniles, ainsi que des insectes en tout genre (mille-pattes, chenilles) et des escargots. Il est opportuniste et son alimentation dépendra de ce qu'il trouve.

Il tient les graines entre ses pattes antérieures pour les ronger et laisse les glumes. On observe des traces de dents au bord des trous percés dans les noisettes.

Ou vivent les mulots ?

Il niche au sol dans les jardins ou champs. Creuse des terriers ou confectionne des nids avec des herbes. Se déplace très vite par petits bonds et grimpe aisément. Il creuse en général un terrier mais peut aussi s’installer dans les cavités déjà existantes, trou de mur, nichoir à oiseaux. Il a un rayon d’action qui peut aller jusqu’à 100 mètres.

On trouve le Mulot dans les bois, les champs, les jardins, les broussailles, les haies, les bosquets et les parcs. On le rencontre jusqu’à 2 000 m en montagne. Il s’adapte à des milieux très variés. Il confectionne un nid en feuilles, mousse, herbes déchiquetées, souvent dans un terrier (plus profondément en hiver). Le Mulot creuse des terriers comportant une chambre et un grenier. Pendant la reproduction, les mâles adultes partagent souvent un terrier dans les champs de céréales. Les nids collectifs sont fréquents en hiver (probablement occupés par des mâles et des femelles).

Le domaine vital du Mulot est variable selon le milieu et le sexe. Il est plus vaste dans les champs qu’en forêt. Les 2 sexes peuvent se déplacer loin.  Certains sujets parcourent régulièrement plus de 2 km chaque nuit. La densité de population est de 0,25 individus au100/ha. Il existe des variations annuelles régulières : stable en été, accroissement en automne, chute en hiver et au printemps. La surface du domaine vital augmente avec la maturité sexuelle, Il est probable que les mâles se dispersent toute l’année, les femelles surtout en automne-hiver.

Les mulots font beaucoup de dégâts dans les champs et les jardins. Les proportions des différents éléments changent selon leur disponibilité. Beaucoup de graines, jeunes plantes, plantes adventices des cultures, bourgeons, fruits mous et secs, champignons, mousses, escargots, arthropodes, vers de terre.

Reconnaître un Mulot

Reconnaître un mulot

Photo de Mulot

Mulot